Depuis 2017

En 2017, 3aMIE est co-fondée par 7 associations déjà en lien avec ces mineurs. Ces structures sont à la fois membres du Conseil d’Administration, fincanceurs, partenaires institutionnels et partenaires opérationnels. 

Au moment de sa création, 3amie répondait à un besoin : permettre aux mineurs isolés étrangers, non reconnus comme tel par le département, d’être scolarisés.

En effet, lorsqu’un jeune est reconnu mineur, il est pris en charge par l’A.S.E ( l’Aide sociale à l’enfance), qui l’intègre dans les structures de l’Education nationale ( Collège ou Lycée). Lorsqu’il ne l’est pas, il est exclu des dispositifs de l’Education Nationale et se retrouve livré à lui-même, sans hébergement ni scolarisation. 

Pour en savoir plus sur leurs situations, ce court-métrage présenté lors de la 9ème édition du festival Nikon explique les épreuves qu’ils ont à affronter lors de leur arrivée en France :

D’autres associations s’occupant de l’hébergement et des démarches administratives à Grenoble, 3aMIE vient compléter cette prise en charge en ouvrant une école avec des bénévoles. Dès le début, l’Ecole propose 25 heures hebdomadaires de cours en français, mathématiques, sciences, histoire-géographie, éducation civique et d’autres matières au fur et à mesure de son développement.

Entre 2017 et 2020, grâce aux discussions avec nos partenaires et avec les institutions publiques, des progrès sont réalisés.

Suite à l’Agora organisée en mars 2019 avec Y-Nove, les jeunes mineurs scolarisés à 3aMIE peuvent passer les tests du Centre d’Information et d’Orientation. Ces tests leur ouvrent les portes de l’Education nationale, leur permettant d’intégrer des formations en collèges et lycées de l’agglomération grenobloise.