CAP Sans Frontière

Depuis janvier 2020, 3aMIE accueille des jeunes de 18 à 21 ans en plus des mineurs isolés étrangers non reconnus mineurs. Du fait de leur majorité, ces jeunes ne peuvent être scolarisés dans le système éducatif français.

Pourquoi avoir créé le projet CAP sans frontière?

Pour faire face à l’impossibilité de scolariser ces jeunes majeurs, 3aMIE a lancé en décembre 2019 le projet CAP Sans Frontière, qui permettra à 15 jeunes majeurs dès la rentrée de septembre 2020 d’être accompagnés durant 2 ans pour passer un CAP en candidat libre. Ce projet s’inscrit également dans le chantier « créer un parcours scolarisation-formation-emploi » porté par l’association Y-NOVE et lancé en mars 2019 à la suite d’une agora réunissant tous les organismes concernés par la problématique des Mineurs Non Accompagnés ainsi que les jeunes concernés.

Quel type d’accompagnement est proposé par 3aMIE ?

Depuis sa création, 3aMIE et ses partenaires offrent aux jeunes un accompagnement global et personnalisé : accès à un hébergement, accès aux soins, démarches administratives, scolarisation, etc. Le projet CAP Sans Frontière s’inscrit dans cette même logique. 

Afin de maximiser les chances de réussite d’une telle formation en candidat libre, les jeunes majeurs du parcours CAP bénéficient également d’un parrain ou d’une marraine pour les accompagner au quotidien, d’un tuteur professionnel pour superviser ces deux années d’études et d’un compagnonnage par les anciens élèves de l’association ayant suivi une formation similaire. Du soutien scolaire est également être mis en place avec des étudiants de Grenoble Ecole de Management (GEM) afin de les aider dans l’assimilation des connaissances théoriques.